This website is best viewed with CSS and JavaScript enabled.

Les primats anglicans se réunissent en Jordanie pour une « réunion hautement stratégique » avant la Lambeth Conference

Posted on: January 7, 2020 2:06 PM
Les primats anglicans réunis pour une photographie officielle en la cathédrale de Cantorbéry, lors de leur dernière réunion complète, en octobre 2017.
Related Categories:

[ACNS, par le rédacteur] Les dirigeants de 36 des 40 Églises membres de la Communion anglicane se réuniront au Moyen-Orient la semaine prochaine pour ce qui a été décrit comme « une réunion hautement stratégique ». Les principaux dirigeants de la Communion – les archevêques principaux, les modérateurs, ainsi que les évêques présidents des Provinces anglicanes – se réuniront du lundi 13 janvier au mercredi 15 janvier en session officielle. Une réunion préliminaire aura lieu le dimanche 12 janvier pour les nouveaux primats, élus ou nommés à leur poste depuis le précédent Primate’s Meeting (« réunion des primats ») en octobre 2017.

Le jeudi 16 janvier, les primats participeront à différents pèlerinages, tous commençant par une eucharistie et la réaffirmation des vœux de baptême sur le site du baptême de Jésus. Ensuite, un premier groupe se rendra à Salt et le mont Nebo, tandis qu’un autre groupe se rendra sur la rive ouest du Jourdain pour des visites à Jérusalem et à Bethléem.

L’archevêque anglican de Jérusalem, Suheil Dawani, accueille la réunion dans son diocèse qui comprend l’Israël, la Palestine, la Jordanie, la Syrie et le Liban.

La réunion de la semaine prochaine « est organisée dans le cadre d’un processus très réfléchi et évolutif, mis en place depuis que l’archevêque Justin Welby est devenu archevêque de Cantorbéry », a déclaré un porte-parole lors d’une conférence de presse organisée par l’Anglican Communion Office (« Bureau de la Communion anglicane »). Ce processus a commencé dès le lendemain de son intronisation en la cathédrale de Cantorbéry « lorsqu’il a rencontré les primats dans divers groupes, avant d’aller rendre visite à chacun d’entre eux, chez eux. C’est quelque chose qu’il essaye de continuer d’appliquer à chaque nomination d’un nouveau primat.

« Grâce à cela, l’archevêque de Cantorbéry a réussi à réunir tous les primats en 2016, et à dégager un consensus pour la mise en place d’une Lambeth Conference, pour l’organisation d’une [réunion de] suivi à celle de 2017, et pour faire en sorte que les primats se rencontrent au niveau régional – ce qui fut le cas ces deux dernières années, lors desquelles des réunions régionales ont remplacé une seule grande réunion, ce qui a permis de développer les identités régionales et le potentiel qu’offre un travail collaboratif. À présent, nous arrivons au dernier Primates’ Meeting, avec tous les  primats de la Communion, avant la Lambeth Conference ».

Même si les primats « n’ont pas de droit de veto lors de la Lambeth Conference », l’archevêque Justin Welby est « déterminé à les consulter, à entendre leurs points de vue, et à tenir compte de leurs commentaires », a déclaré le porte-parole.

Et d’ajouter : « Il s’agit d’un processus qui culminera lors du Primates’ Meeting, mais qui ne commencera pas à ce moment-là. L’archevêque est très attaché à sa communication avec les primats [...]. Il aura téléphoné aux 40 primats avant leur réunion, afin de discuter avec chacun d’entre eux de la réunion et de certaines des questions qui devront y être abordées ».

Le Primates’ Meeting sera « un moment charnière au cours duquel l’objectif principal sera de partager avec les primats […] le projet de programme de la Lambeth Conference sur lequel le Groupe de conception de la conférence a travaillé, l’approche qui sera adoptée lors de la Lambeth Conference, ce afin de les informer et d’obtenir un retour de leur part lorsqu’ils seront tous ensemble.

« Tous ont déjà eu un aperçu de tout cela lors de leur conversation téléphonique avec l’archevêque, mais il s’agit de rassembler ces éléments dans l’esprit collégial qui est celui des Primates’ Meetings ».

Certains membres de la communauté Saint Anselm – le nouveau mouvement monastique formé par des jeunes et basé au Lambeth Palace – maintiendront « une présence de prière » tout au long du Primates’ Meeting, organisé près du site du baptême de Jésus.

L’ordre du jour prévoit également un rapport du Groupe de travail qui a été créé à la suite du Primates’ Meeting de 2016 pour maintenir les relations au sein de la Communion anglicane. Le porte-parole a déclaré que le Groupe de travail avait réfléchi à « ce qui divisait et créait de la distance au sein de la Communion » et présentera sa réflexion sur la façon dont la Communion peut continuer à avancer de manière unie.

Malgré l’engagement d’« avancer de manière unie à distance » pris par les primats lors de leur réunion de 2016, les primats du Nigeria, du Rwanda et de l’Ouganda – les archevêques Nicholas Okoh, Laurent Mbanda et Stanley Ntagali – ont déclaré qu’ils ne participeraient pas au rassemblement en Jordanie, la semaine prochaine. Le modérateur de l’Église de l’Inde du Sud, l’évêque Thomas Oommen, ne pourra non plus y assister car son synode provincial se réunira en même temps que le Primates’ Meeting, pour l’élection d’un nouveau modérateur.

:: L’ACNS publiera un bref rapport du Primates’ Meeting le mardi 14 janvier, avant un rapport complet le mardi 21 janvier.