This website is best viewed with CSS and JavaScript enabled.

La Communion anglicane plaide en faveur de la fin de la violence basée sur le genre auprès des Nations Unies

Posted on: January 14, 2020 12:19 PM
Related Categories:

[ACNS, par Lucy Cowpland] La fin de la violence basée sur le genre et le rôle des communautés religieuses dans la lutte pour l’égalité des sexes figurent parmi les questions soulevées par l’Anglican Communion Office (Bureau de la Communion anglicane) aux Nations Unies (« ACOUN ») avant la réunion de cette année de la Commission de la condition de la femme des Nations Unies (« UNCSW »). La 64ème réunion de l’UNCSW en mars marquera le 25ème anniversaire de la Déclaration et du Programme d’action de Beijing.

Dans une déclaration officielle à l’UNCSW, l’ACOUN souligne également la nécessité d’une réponse forte à la menace du changement climatique et l’importance de la voix des femmes en première ligne de la préservation de la Création, en particulier des femmes autochtones; ainsi que des investissements dans l’autonomisation financière des femmes.

Pour porter son message, l’ACOUN emmène une délégation de huit femmes de toute la Communion à New York en mars.

La déclaration identifie quatre domaines clés pour les Anglicans avant l’UNCSW64, soulignant en particulier le travail que les Anglicans du monde entier entreprennent dans leurs propres communautés dans chacun de ces domaines clés. La déclaration cite également les résolutions spécifiques adoptées par le Conseil consultatif anglican dans les domaines de la violence basée sur le genre et le changement climatique.

Il y a sept recommandations à la fin de la déclaration, notamment certaines qui exhortent les États membres de l’ONU à :

  • Prendre des mesures urgentes et accélérées pour mettre pleinement en œuvre et financer la Déclaration et le Programme d’action de Beijing, en partenariat avec la société civile et d’autres parties prenantes, notamment les organisations religieuses et les chefs religieux ;
  • Reconnaître le rôle positif que la foi et les communautés religieuses jouent dans la prestation de services sociaux, la réponse humanitaire, la construction de communautés résilientes, la promotion du bien-être, la transformation des normes sociales et l’égalité des sexes, et à considérer les communautés religieuses comme partenaires à part entière de la société civile ; et
  • Agir pour réduire les lacunes et éliminer les obstacles à la représentation pleine et égale des femmes dans des rôles de direction et décisionnels, à tous les niveaux et dans tous les secteurs.

L’UNCSW64 se concentrera sur l’examen du 25ème anniversaire de la Déclaration de Beijing. Rachael Fraser, responsable du plaidoyer et de la recherche pour l’ACOUN, a déclaré à l’ACNS que cette année était « l’occasion de célébrer le chemin parcouru au cours des 25 dernières années, mais aussi de se remettre en question et de réfléchir au chemin qu’il nous reste à parcourir ».

Cette semaine, l’Anglican Communion News Service a publié un article de Marla Teixeira, adjointe à l’administration et à la recherche de l’Anglican Communion Office aux Nations Unies, revenant sur une année au sein de la Communion anglicane à l’ONU.