This website is best viewed with CSS and JavaScript enabled.

Infos hebdomadaire de l’Anglican Communion News Service – 27 septembre 2019

Posted on: September 27, 2019 1:19 PM
Related Categories:

Un évêque des Bahamas qualifie l’ouragan de « tragédie nationale »

Selon l’évêque des Bahamas et des Iles Turques-et-Caïques, Laish Boyd, l’impact de l’ouragan Dorian sur les Bahamas a été pire que ce que l’on n’a jamais vu ou imaginé.

« Il s’agit d’une tragédie nationale qui nous attriste et nous dévaste tous… Les dégâts ont été catastrophiques. L’impact humain a été terrifiant. Les gens entretiennent une relation très intime avec la mer aux Bahamas ; beaucoup vivent de la pêche. Cet ouragan a fait de leur ami leur pire ennemi », a déclaré Mgr Boyd.

L’ouragan Dorian a frappé les Bahamas avec des vents de 298 km/h et des rafales de 354 km/h, entraînant également des ondes de tempête de 5,5 à 7 mètres au-dessus du niveau de la mer et trois jours de dévastation sur l’ensemble de l’archipel. Les îles d’Abaco et de Grand Bahamas ont été les plus touchées en termes de pertes humaines, le nombre de morts étant actuellement de 52, mais on s’attend à ce qu’il augmente dans les prochains jours, 1 300 personnes étant toujours portées disparues.

Mgr Boyd a déclaré que des milliers de personnes étaient désormais sans-abri, principalement dans les bidonvilles qui étaient les quartiers les plus vulnérables. « Abaco, Grand Bahama, et les Bahamas dans leur ensemble, garderont les stigmates de cet ouragan pendant longtemps », a-t-il déclaré. « Plusieurs années seront nécessaires pour guérir, installer et réinstaller, reconstruire et réaménager. Des pans entiers de l’économie locale sont à reconstruire ».

Depuis le passage de l’ouragan, l’Alliance anglicane a fourni des vivres et une aide pratique, et a récemment participé à une conférence téléphonique avec l’évêque et d’autres agences, notamment l’organisation Episcopal Relief and Development, représentée par son agent d’intervention en cas de catastrophe naturelle.

L’Alliance anglicane a déclaré que l’Église anglicane est souvent à l’avant-garde des efforts de relèvement après les ouragans et a un rôle vital à jouer simplement par sa présence, en offrant des soins pastoraux. Il s’agit du réseau le plus vaste des Bahamas, après le gouvernement, et les gouvernements nationaux et internationaux, ainsi que les agences du secteur privé, lui font confiance pour la distribution de secours et la diffusion d’informations.

 

Élection d’un nouvel archevêque pour l’Église de la Province d’Asie du Sud-Est

Un évêque originaire de Sabah en Malaisie a été élu nouvel archevêque de la Province d’Asie du  Sud-Est. Mgr Melter J. Tais, évêque de Sabah, prendra ses nouvelles fonctions en février 2020, lors du départ de l’archevêque Moon Hing.

Des délégués des quatre diocèses de Kuching, Sabah, Singapour et de la Malaisie occidentale se sont réunis cette semaine (23-25 septembre) pour un synode extraordinaire afin d’élire le nouvel archevêque et discuter de la création de nouveaux diocèses en Malaisie occidentale.

« Le rôle et les responsabilités de l’archevêque de la Province sont extrêmement lourds et peuvent s’avérer difficiles. Ayez une pensée pour Mgr Melter, et priez pour lui, pour que Dieu lui donne grâce, sagesse et courage alors qu’il guidera notre Province dans des eaux difficiles, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur », a déclaré un porte-parole du diocèse de Sabah.

L’archevêque élu est membre du Groupe de conception de la Lambeth Conference, lequel définit le programme de la conférence internationale réunissant les évêques anglicans, qui doit avoir lieu l’année prochaine.

La Province d’Asie du Sud-Est compte quatre diocèses. Outre la Malaisie occidentale, qui couvre la péninsule de Malaya, il existe deux diocèses malaisiens supplémentaires : Kuching et Sabah au nord de Bornéo, et le diocèse de Singapour. La Province s’étend également au Vietnam, au Cambodge, au Laos, à la Thaïlande, à l’Indonésie et au Népal, tous des doyennés missionnaires à l’échelle du pays. Légalement, ces doyennés missionnaires font partie du diocèse de Singapour, mais, d’un point de vue pratique, ils sont en fait rattachés à la Province, qui est tout entière engagée dans une activité missionnaire vis-à-vis d’eux.

 

Les évêques et le clergé anglicans soutiennent la grève des jeunes pour le climat

Les évêques et les archevêques de la Communion anglicane ont apporté leur soutien à la grève pour le climatique, inspirée par la jeune activiste suédoise Greta Thunberg, à laquelle ont participé des millions de jeunes à travers le monde la semaine dernière.

À Minneapolis, aux États - Unis, la Chambre des évêques de l’Église épiscopale a interrompu la réunion pour un moment de solidarité avec les grévistes. « Nous sommes des évêques de l’Église épiscopale. Mais nous ne sommes pas ici aujourd’hui en tant que leaders. Nous sommes ici en tant que followers [« suiveurs »]. Nous sommes ici pour suivre la mobilisation des jeunes contre le changement climatique. Nous sommes ici pour suivre et soutenir leur action et pour être solidaires avec eux. C’est le monde de Dieu, et nous devons en prendre soin, le soigner, le guérir et l’aimer, tout comme Dieu l’aime lui-même », a déclaré l’évêque-président Michael Curry.

En Afrique du Sud, l’archevêque de Cape Town, Thabo Makgoba, s’adressant aux jeunes manifestants du Cap, a déclaré que l’Homme avait échoué dans sa mission de prendre soin de la Terre, laquelle nous avait été confiée par Dieu. « Je me suis rendu au Mozambique il y a quelques semaines et j’ai pu voir les larmes des familles qui ont perdu leurs maisons et leurs moyens de subsistance à la suite d’inondations massives », a-t-il raconté aux manifestants. « La ville de Beira restera dans l’Histoire comme la première grande ville à être complètement dévastée par le changement climatique. Le réchauffement des mers a surchargé le cyclone, ce qui a provoqué des pluies diluviennes qui ont déversé d’énormes quantités d’eau en seulement quelques jours, jusqu’à former une mer intérieure. Les gens ont dû s’asseoir sur leurs toits pendant des jours en attendant d’être sauvés ».

L’archevêque de Cantorbéry, Justin Welby, a exprimé son soutien via les réseaux sociaux en publiant des messages de solidarité. « C’est inspirant de voir des jeunes aussi passionnés par la protection de la création de Dieu et appeler ainsi notre attention sur le #ClimateEmergency. Merci de nous avoir rappelé quelles étaient nos priorités », a-t-il ainsi écrit sur Twitter.

 

La nouvelle évêque de l’Église au pays de Galles permet à la Chambre des évêques d’obtenir une parité hommes-femmes

L’une des premières femmes à être ordonnée prêtre dans l’Église d’Angleterre a été élue nouvelle évêque de Monmouth pour l’Église au pays de Galles. L’archidiacre Cherry Vann deviendra la 11ème évêque de Monmouth, se sera parmi les trois femmes évêques de l’Église au Pays de Galles. L’on considère que sa nomination fera l’Église au Pays de Galles la première Province anglicane à avoir un nombre égal d’évêques hommes et femmes à sa Chambre des évêques.

L’archevêque de Galles, John Davies, a déclaré que l’évêque élue « a toutes les qualités requises pour lui permettre de contribuer à la vie, non seulement du diocèse de Monmouth, mais de l’Église au pays de Galles tout entière ».

Au sujet de sa nomination, Cherry Vann a déclaré qu’elle espérait aider à établir des liens avec les gens ordinaires afin de montrer que l’Église continue d’avoir un rôle important à jouer dans leur vie.