This website is best viewed with CSS and JavaScript enabled.

Infos hebdomadaires de l’Anglican Communion News Service – vendredi 31 mai 2019

Posted on: May 31, 2019 5:15 PM
Related Categories:

Les chrétiens de toutes les confessions s’unissent dans le monde entier pour prier « Que ton règne vienne »

Les chrétiens du monde entier prient individuellement, dans des églises, dans des rassemblements œcuméniques et dans le cadre d’événements phares à grande échelle pour la vague de prière mondiale « Que ton règne vienne » de cette année. L’initiative a débuté en 2016 sous la forme d’un appel lancé par les archevêques de Cantorbéry et d’York, Justin Welby et John Sentamu, au clergé de l’Église anglicane pour qu’il réserve du temps entre l’Ascension et la Pentecôte – du 30 mai au 9 juin de cette année – pour prier afin d’attirer plus de fidèles. Les dirigeants d’autres églises chrétiennes du Royaume-Uni ont fait écho à l’appel, de même que les dirigeants anglicans du monde entier. Il s’agit maintenant d’une initiative annuelle œcuménique mondiale.

Dans ce que l’archevêque Justin Welby a décrit comme « la chose la plus incroyable », le pape François a donné son aval à l’événement de cette année dans un message vidéo. S’exprimant en espagnol sur une vidéo enregistrée par l’interprète du pape sur le téléphone portable de l’archevêque Welby, le pape François a déclaré : « Viens, Esprit Saint. Tel est le cri de tous les chrétiens en ce jour de Pentecôte. Viens Saint-Esprit – la promesse du Père ; la promesse de Jésus, que le Saint-Esprit agrandisse et élargisse nos cœurs.

« Nous avons tous un problème, c’est que nos cœurs ont tendance à se rétrécir, à devenir plus petits et plus fermés. Nous ne pouvons pas résoudre ce problème nous-mêmes. Seul le Saint-Esprit peut le résoudre. Viens Esprit Saint. Et à Jésus, que ton règne vienne – le royaume du Père que tu es venu annoncer ».

Le diocèse de Malaisie occidentale, dans la province de l’Asie du Sud-Est, utilise ces dix jours comme une période de « prière intensive […] pour les perdus, les laissés-pour-compte, les petits et les solitaires, afin qu’ils soient réconfortés par la Parole de Dieu et par Dieu Tout-Puissant », a déclaré l’archevêque Moon Hing.

Le diocèse a publié un livret de ressources pour la prière « Que ton règne vienne ». Le coordinateur diocésain de la prière, David Rajiah, a déclaré : « Nous espérons ainsi […] être transformés par la prière, recevoir une nouvelle confiance et un nouvel encouragement du Saint-Esprit, et être des témoins efficaces de Jésus-Christ ».

Mgr Howard Gregory, évêque de la Jamaïque, élu archevêque des Antilles

L’évêque de la Jamaïque et des îles Caïman, Howard Gregory, a été élu archevêque et primat de l’Église dans la Province des Antilles. Les élections ont eu lieu lors du 40ème synode de la province, qui s’est déroulé cette semaine à l’hôtel Cascadia, dans le district de Sainte-Anne, à Port-d’Espagne, capitale de Trinité-et-Tobago. Il succède ainsi à l’archevêque John Holder qui a pris sa retraite d’évêque de la Barbade en février 2018.

Mgr Howard Gregory est le premier Archevêque de la Province des Antilles né en Jamaïque. Après son élection, il a déclaré aux journalistes que l’Église dans la Province des Antilles devait régler un certain nombre de problèmes sociaux, déclarant : « Pour l’instant, nous traitons de problèmes liés à l’avortement, à la marijuana, à la traite des êtres humains et, en tant qu’Église, nous devons absolument faire partie de l’engagement de la société en apportant certaines perspectives sur ces sujets, pas uniquement sur le plan émotionnel ou politique, mais sur le plan théologique et biblique afin de résoudre ces situations ».

Un rôle vital pour les responsables d’églises africaines dans l’élimination du paludisme

Selon les professionnels de la santé, les Églises anglicanes en Afrique représentent un « réseau unique de confiance » et jouent un rôle à la fois essentiel et stratégique dans l’élimination du paludisme à travers le continent. Plus tôt ce mois-ci (13 - 21 mai), des évêques représentant six provinces de la Communion anglicane ont participé à une orientation pour les nouveaux évêques dirigée par le Conseil des provinces anglicanes d’Afrique (CAPA) au Kenya, lors de laquelle ils ont été encouragés à jouer un rôle stratégique dans la lutte contre le paludisme.

Chris Flowers, fondateur de la Fondation JC Flowers et d’une initiative transfrontalière contre le paludisme, a déclaré : « Je suis ravi que ces évêques de la CAPA aient donné la priorité au paludisme, qui tue encore un enfant toutes les deux minutes. J’ai visité un village en Zambie et, dans ce pays très isolé, la seule institution organisée de lutte contre le paludisme était une église anglicane, avec un pasteur connu des gens et en qui les gens ont confiance. Ce sont des éléments essentiels.

« Vous pouvez avoir des avancées scientifiques formidables, des médicaments performants, des moustiquaires, mais si tout cela n’est pas déployé correctement et si les gens ne sont pas formés à leur utilisation et qu’ils ne savent pas à quel moment ils doivent consulter, tout cela ne sert à rien. L’église fournit un réseau unique de confiance permettant de parcourir le chemin qu’il reste à faire ».

Les investisseurs de l’Église d’Angleterre tiennent les sociétés pétrolières responsables des conséquences du changement climatique

Ce mois-ci, des représentants de l’Église d’Angleterre ont pris pour cible deux sociétés pétrolières multinationales, critiquant leurs objectifs en matière de changement climatique à l’occasion des réunions d’actionnaires de Shell et BP. Le responsable des investissements des commissaires de l’Église d’Angleterre a pris la parole devant l’assemblée générale annuelle de BP à Aberdeen afin d’aborder l’objectif zéro d’émissions nettes et soulignant que les émissions globales de carbone de BP ont augmenté en 2018 pour atteindre leur plus haut niveau en six ans.

À la suite d’une discussion animée par Edward Mason, Directeur de l’investissement responsable pour les commissaires de l’Église d’Angleterre, une résolution relative au changement climatique a été adoptée avec le soutien de 99,14% des actionnaires de BP et du conseil d’administration de la société. La résolution contraignante, déposée par les investisseurs agissant dans le cadre de l’initiative Climate Action 100+, signifie que BP devra désormais définir une stratégie commerciale conforme aux objectifs de l’accord de Paris sur le changement climatique.

Pendant ce temps, à La Haye, Adam Matthews, directeur de l’éthique et de la mobilisation du conseil des pensions de l’Église anglicane, s’est adressé à l’AGA de Royal Dutch Shell, soulignant que la stratégie du groupe était un exemple pour d’autres sociétés énergétiques. « [Je] suggère que cette AGA envoie un message commun aux autres acteurs du secteur [du pétrole et du gaz] et aux investisseurs qui n’ont pas encore adopté une approche qui tient compte de la grande majorité de l’impact sur la société et le climat, par la fixation d’objectifs couvrant le troisième niveau d’émissions », a-t-il déclaré.