This website is best viewed with CSS and JavaScript enabled.

Infos hebdomadaires de l’Anglican Communion News Service – Jeudi saint (18 avril 2019)

Posted on: April 18, 2019 2:14 PM
Related Categories:

Les dirigeants anglicans expriment leur tristesse et leur solidarité après l’incendie de la cathédrale Notre-Dame

Après le grave incendie qui a causé des dégâts considérables à la cathédrale Notre-Dame de Paris, les dirigeants anglicans ont fait part de leur solidarité. Pour de nombreux Français, cette cathédrale catholique romaine est la « mère » de la France. En 850 ans d’histoire, Notre-Dame de Paris a été témoin d’une immense partie des moments tragiques qu’a connu la capitale française. Ce lundi 15 avril, une première alerte incendie s’est déclenchée à 18h20 HAEC (16h20 GMT) ; le personnel de sécurité a alors évacué la cathédrale, mais aucun signe d’incendie n’ a été détecté. Ce n’est que lorsque l’alerte s’est de nouveau déclenchée 20 minutes plus tard, à 18h43, que le personnel de sécurité de la cathédrale s’est rendu compte du feu.

L’incendie s’est rapidement emparé de la cathédrale, comme l’ont montré les images télévisées en direct de l’opération d’extinction. Les téléspectateurs du monde entier ont ainsi pu assister à la chute de la célèbre flèche de Notre-Dame – un élément emblématique du paysage parisien – sur le toit en flammes.

Lundi soir, en direct, l’archevêque de Cantorbéry, Justin Welby, a réagi à l’incendie.

« Ce soir, nous prions pour les pompiers qui luttent contre ce tragique incendie #NotreDame – et pour tous ceux qui, en France et ailleurs, veillent et pleurent ce magnifique endroit sacré où des millions de personnes ont rencontré Jésus-Christ. Nous sommes avec vous », a-t-il déclaré dans un tweet.

Mgr Mark Edington, évêque nouvellement consacré chargé de la convocation des églises épiscopales en Europe, s’est joint à l’évêque président de l’Église épiscopale basée aux États-Unis, Michael Curry, et à la doyenne de la cathédrale de la Sainte Trinité de Paris, Lucinda Laird, dans une déclaration commune afin d’exprimer leur sympathie au peuple parisien.

« Nous adressons à Mgr Aupetit et à tout son peuple nos sincères condoléances. Nous souhaitons, ce soir, offrir à la communauté et la congrégation de Notre-Dame toute l’hospitalité qui pourrait leur être utile en cette période très sainte de la foi que nous partageons », ont-ils déclaré.

L’archidiacre de France, du diocèse de l’Église anglicane en Europe, Meurig Williams, a déclaré qu’il était « totalement dévasté » par l’incendie, et d’ajouter : « Au cours de cette semaine sainte, nous soutenons nos frères et sœurs catholiques den cette période de commémoration de la Passion du Christ, et sommes confiants que cela mènera à la résurrection et à une nouvelle vie. Que Notre Dame ressuscite pour témoigner du Christ ressuscité ».

Le pape François embrasse les pieds des dirigeants sud-soudanais à l’issue de la retraite œcuménique

La retraite spirituelle œcuménique dirigée par l’archevêque de Cantorbéry et le pape François au Vatican a pris fin la semaine dernière. À cette occasion, le pape François a embrassé les pieds des dirigeants politiques du Soudan du Sud. Cette retraite sans précédent de deux jours avait été organisée dans le but de soutenir le fragile accord de paix signé par les leaders politiques du pays, réunissant notamment le président du Soudan du Sud, Salva Kiir Mayardit, et le chef de l’opposition, le vice-président Riek Machar. Les deux devraient former un gouvernement d’union nationale dans le cadre d’un fragile accord de paix destiné à mettre fin à six années de guerre civile dans le pays le plus jeune du monde.

Le pape François a choqué l’église et les dirigeants politiques présents lors de la retraite à la Résidence Sainte-Marthe (la résidence officielle des visiteurs du Vatican ainsi que la résidence du pape Francois), lorsqu’à la fin de son discours, il a lancé un appel personnel aux dirigeants politiques sud-soudanais.

« À vous trois qui avez signé l’accord de paix, permettez-moi de vous faire cette demande, en tant que frère : faites la paix », a déclaré le pape François. « Je vous le demande de tout mon cœur. Allons de l’avant. Il y aura encore beaucoup de difficultés, mais ne les laissons pas nous envahir. Avancez, ensemble, et surmontez les difficultés. Vous avez initié un processus : faites que l’issue en soit heureuse », a-t-il déclaré, soulignant qu’il leur demandait cela du fond du cœur, de toute son âme, avant de s’avancer vers eux, de s’agenouiller, et d’embrasser leurs pieds, suscitant une vive stupéfaction et une grande surprise parmi les personnes présentes.

L’archevêque de Cantorbéry, Justin Welby, a qualifié la retraite de « miracle » : « Moi-même et l’ancien modérateur de l’église presbytérienne avons répondu à l’invitation du pape, et nous sommes réunis au Vatican, après un demi-millénaire de séparation entre nos deux églises ».

« Cette retraite a été l’occasion de réunir les principaux dirigeants politiques du Soudan du Sud avec les principaux chefs spirituels, alors que ces dirigeants politiques sont en guerre depuis six ans… ».

« Très clairement, l’Esprit de Dieu a été à l’œuvre », a-t-il conclu.

Le primat anglican du Soudan du Sud, l’archevêque Justin Bada Arama, a remercié les habitants pour leurs prières. « Nous avons tous été invités par le Saint-Père, l’archevêque de Cantorbéry et le modérateur presbytérien d’Écosse, à participer à cette retraite, et à être les ambassadeurs de la paix et de la réconciliation au Soudan du Sud ».

Lambeth Conference de 2020 : plus de 500 évêques de 39 églises de la Communion anglicane inscrits

Les organisateurs de la Lambeth Conference (Conférence des évêques anglicans organisée à Lambeth) qui se tiendra l’année prochaine, ont annoncé que 502 évêques et 382 conjoint(e)s étaient déjà inscrits pour la célébration décennale, et que le nombre ne participait ne cessait d’augmenter. À ce jour, les inscriptions proviennent de 39 des 45 provinces membres et d’églises extra provinciales de la Communion anglicane. « A titre de comparaison, pour l’édition 2008, aucune inscription n’avait été enregistrée à cette période. C’est donc très encourageant ! » a déclaré Phil George, directeur général de la Lambeth Conference.

L’évêque Te Kitohi Pikaahu de Te Tai Tokerau, de l’Église anglicane d’Aotearoa, Nouvelle-Zélande et Polynésie fut l’un des premiers inscrits. « J’espère revenir en Nouvelle-Zélande après la Lambeth Conference avec une vision neuve, renouvelé et épanoui », a-t-il déclaré. « Lors de la Lambeth Conference de 2008, j’ai pu découvrir la vie d’autres évêques qui étaient très différents de moi en termes de théologie et d’esprit ecclésiastique. J’ai appris que nous avions pourtant les mêmes difficultés et bénédictions dans le cadre de nos ministères et notre rôle d’évêques ».

Mgr Evariste Nijimbere, évêque de Buhiga, de l’Église anglicane du Burundi, a déclaré que la Lambeth Conference serait une occasion d’aborder les objectifs de la Communion anglicane et de réfléchir ensemble à la manière d’aller de l’avant. « Les enfants de Dieu assis ensemble peuvent se compléter et s’encourager mutuellement », a-t-il déclaré.

  • Attention : il n’y aura pas de lettre d’information durant la semaine de Pâques. Les prochaines Infos Hebdomadaires seront publiées le vendredi 3 mai.