This website is best viewed with CSS and JavaScript enabled.

Infos hebdomadaires de l’Anglican Communion News Service – Vendredi 5 avril 2019

Posted on: April 5, 2019 1:07 PM
Related Categories:

La Commission anglicane-juive organise sa dernière réunion à Manchester, en Angleterre

Les hauts responsables anglicans et juifs se sont rencontrés la semaine dernière pour la dernière réunion de la Commission anglicane-juive, espace officiel de dialogue entre l’archevêque de Cantorbéry et le grand-rabbinat d’Israël. Si la Commission se réunit généralement au Lambeth Palace (palais de Lambeth) ou à Jérusalem, elle s’est réunie cette semaine à Manchester (Angleterre). « Il y a une forte population juive ici et un diocèse anglican dynamique », a déclaré le coprésident anglican de la Commission, l’archevêque de Dublin Michael Jackson.

Et Mgr d’ajouter : « Nous avons eu l’occasion de rencontrer la communauté juive locale, des Anglicans, ainsi que des jeunes de la tradition juive, de la tradition chrétienne et de la tradition islamique qui travaillent ensemble. Ainsi, nous avons pu parler entre nous, mais nous avons également eu la chance de découvrir ce qu’il se passe au sein de cette communauté ».

Le rabbin David Rosen, conseiller interconfessionnel du Grand-rabbinat d’Israël, a déclaré que la Commission avait été créée dans le but de promouvoir une meilleure compréhension entre les dirigeants des deux communautés et « créer des liens d’amitié, relever aujourd’hui les défis auxquels nos communautés sont confrontées de manière égale, et voir quelle réponse nous pouvons apporter à la société, à la science, et aux principaux défis du monde d’aujourd’hui afin de soulager l’humanité dans son ensemble ».

L’archevêque anglican de Jérusalem, Suheil Dawani, a invité la Commission à organiser la réunion de l’année prochaine à la guest house de la cathédrale Saint-Georges.


L’Église du Canada publie la liste des évêques nommés Primats et Archevêques

Cinq évêques ont été nommés pour succéder à l’archevêque Fred Hiltz au titre de primat de l’Église anglicane du Canada. Les nominations ont été faites par la Chambre des évêques la semaine dernière lors de leur réunion à Niagara Falls. La décision finale incombe au clergé et aux membres laïcs du Synode général, lesquels éliront leur nouvel archevêque lors de la réunion triennale du Synode général qui aura lieu le 13 juillet prochain, lors de la prière des évêques.

La passation de pouvoir entre Mgr Hiltz et le nouvel archevêque aura lieu le 16 juillet.

Les candidats proposés pour l’élection du 14ème Primat de l’Église anglicane du Canada sont :

  • Jane Alexander,
    Évêque d’Edmonton ;

  • Ron Cutler,
    Évêque de la Nouvelle-Écosse et de l’Île-du-Prince-Édouard,
    et archevêque de la province intérieure du Canada ;

  • Gregory Kerr-Wilson,
    Évêque de Calgary,
    et archevêque de la province interne de la Terre de Rupert ;

  • Linda Nicholls,
    Évêque de Huron ; et

  • Michael Oulton,
    Évêque de l’Ontario.


Une église anglicane de l’océan Indien demande le droit de retour des Chagossiens à Diego Garcia

Le Comité permanent de l’Église de la province de l’océan Indien a exprimé sa solidarité avec le peuple chagossien dans sa lutte pour obtenir le droit de rentrer dans leurs îles d’origine. Le gouvernement britannique a conservé le contrôle des îles de l’archipel des Chagos lorsqu’il a accordé l’indépendance à Maurice en 1968, refusant ainsi aux habitants des îles Chagos le droit de rentrer chez eux, notamment à Diego Garcia, l’une des îles de l’archipel abrite une base militaire américaine.

En février dernier, la Cour internationale de justice de La Haye a rendu un avis consultatif lors de l’Assemblée générale des Nations unies dans laquelle elle demandait au Royaume-Uni « de mettre fin au plus vite à l’administration de l’archipel des Chagos ».

Dans un communiqué publié à la suite de leur réunion du mois dernier, les évêques, le clergé et les laïcs membres du Comité permanent de l’Église anglicane de l’océan Indien ont félicité le Premier ministre et le gouvernement mauriciens pour « avoir attiré l’attention de la communauté internationale par le biais des Nations Unies, sur le sort des Chagossiens déplacés ».

« La Cour internationale de La Haye a récemment jugé cette situation inhumaine et a sommé le Royaume-Uni de restituer aux Chagossiens et à la République de Maurice ce territoire qui leur appartient. Nous espérons que toutes les parties concernées seront réceptives à cet appel de la Cour internationale de La Haye », ont-ils par ailleurs déclaré.


Les congrégations californiennes fusionnées prennent, pour la première fois, le nom de la seule diaconesse afro-américaine

[Episcopal News Service, par Mary Frances Schjonberg] L’Église épiscopale basée aux États-Unis vient de nommer sa première congrégation en l’honneur d’une femme afro-américaine. Les églises St George (à Antioch) et St Alban (à Brentwood), toutes deux appartenant au diocèse de Californie, ont officiellement fusionné le mois dernier (24 mars), pour devenir la St Anna’s Episcopal Church (« Église épiscopale Sainte-Anne »), du nom de Sainte Anna Alexandre.

Le choix de la diaconesse Anna Ellison Butler Alexander par les épiscopaliens de Californie comme leur protectrice tient notamment au jeu saisonnier connu sous le nom de Lent Madness. En effet, la version de March Madness du Forward Movement met des figurines de saints « en compétition » pour le Golden Halo (« l’auréole dorée »). En 2018, c’est Sainte Anna qui a « remporté » l’auréole, six mois avant que la Convention générale ne confirme sa sainteté en juillet dernier.

« Nous avons été tellement touchés par l’histoire d’Anna, qui a consacré sa vie aux anciens esclaves et qui, au fil du temps, malgré le peu de ressources dont elle disposait, a réussi à construire une école et une église pour aider les gens à s’en sortir grâce à l’alphabétisation », a déclaré Jill Honodel, prêtre remplaçant de longue date de la congrégation, dans un communiqué de presse du diocèse de Californie.

Selon la révérende Honodel, la ségrégation éducative existe dans le quartier de la congrégation. Par exemple, a-t-elle déclaré, la majorité des jeunes garçons afro-américains ont du mal à réussir leur examen de mathématiques au lycée. « Comme Sainte Anna, nous avons eu envie d’aider le plus grand nombre de personnes possible à réussir leur parcours scolaire et ainsi avoir un avenir prometteur », a déclaré la révérende Honodel.

La foi de Sainte Anna et sa lutte en faveur de l’alphabétisation et de l’éducation illustrent « ce que j’estime être le vrai christianisme », a déclaré Michelle Price, la nouvelle directrice de l’Église épiscopale Sainte-Anne.

« En participant à Lent Madness, je me suis dit que je pourrais essayer de faire comme Sainte Anna dans ma propre vie », a déclaré Michelle Price dans un communiqué. « Certains saints ont fait des choses énormes et spectaculaires, mais elle, petit bout de femme de Pennick, a tout simplement changé la vie des gens, tranquillement, élève par élève… ».