This website is best viewed with CSS and JavaScript enabled.

Infos hebdomadaires de l’Anglican Communion News Service – Vendredi 8 février 2019

Posted on: February 8, 2019 8:51 AM
Related Categories:

Les dirigeants anglicans du golfe Persique se félicitent de la visite du pape François aux Émirats arabes unis

La visite historique du pape François aux Émirats arabes unis cette semaine a donné lieu à des « scènes extraordinaires », a déclaré le grand chapelain anglican à Abou Dhabi, le chanoine Andrew Thompson. Selon la presse, près de 180 000 personnes ont assisté à une messe papale au stade Zayed Sports City d’Abou Dhabi. Le chanoine Thompson était l’un d’entre eux.

Les EAU ont désigné 2019 « Année de la tolérance ». Si la majorité des Émirati sont musulmans sunnites, le pays compte une importante population catholique, le nombre de migrants dépassant largement la population locale (avec un ratio de neuf pour un).

Les « scènes extraordinaires» qu’a connu Abou Dhabi cette semaine « ont dépassé tout ce que nous avons déjà vécu ensemble par le passé… Voir réunis plus de 130 000 fidèles pour ce qui est sans conteste le plus grand rassemblement de chrétiens jamais vu dans l’histoire du golfe Persique a ému aux larmes la plupart d’entre nous » a poursuivi le chanoine Thompson.

Selon l’évêque de Chypre et du Golfe, Michael Lewis, plus de 15 000 chrétiens passent les portes de la principale église anglicane d’Abou Dhabi chaque week-end. « L’église Saint André est située dans un quartier qui accueille de nombreux groupes, dont les congrégations anglicanes – à la présence forte et internationale, et leur permet de pratiquer leur culte librement », a-t-il déclaré. « Ces groupes vont des orthodoxes orientaux aux pentecôtistes ».

Dans un autre quartier d’Abou Dhabi, la congrégation de Saint Thomas – une église implantée dans l’Oasis d’Al-Aïn – est sur le point de construire sa première église sur un terrain attribué par le gouvernement. Et dans la banlieue de Musaffah, près des ponts menant à l’île d’Abou Dhabi, une nouvelle église anglicane de Tous les Saints d’une capacité de 4 000 personnes est en cours de construction. Ses vaisseaux et ses chapelles accueilleront également « des chrétiens d’autres traditions ainsi que des anglicans », a déclaré Mgr Lewis.

Le Premier ministre irakien Adil Abdul-Mahdi rend visite à l’église anglicane Saint-Georges de Bagdad

Le Premier ministre de la République d’Irak, Adil Abdul-Mahdi, a rendu visite à l’église anglicane St George de Bagdad. Il a été accueilli par le curé de la paroisse, le père Faiz Jerjes, qui lui a fait visiter l’ensemble des bâtiments de l’église, notamment sa clinique et son école, et lui a parlé de la présence anglicane dans le pays. L’église Saint-Georges a une longue histoire de consolidation de la paix et de réconciliation dans la région.

En 2017, le ministère irakien de la culture a placé le père Faiz au rang des Personnalités de l’année dans le pays, et l’année dernière, l’armée irakienne lui a décerné un prix en l’honneur de « sa contribution exceptionnelle à la coexistence pacifique en Irak ». Le Premier ministre irakien lui a également apporté son soutien, remerciant « le père Faiz et son personnel pour tout ce qu’ils ont fait pour la nation », a déclaré le diocèse de Chypre et du Golfe.

L’église Saint-Georges de Bagdad est réputée pour son œuvre en faveur de la consolidation de la paix et de la réconciliation. Elle continue de soutenir la communauté locale en mettant à sa disposition des infrastructures de soins et d’éducation. Parmi ses initiatives sociales, elle fait notamment en sorte de réconcilier des personnes appartenant à différents groupes religieux et de lutter contre le discours de haine.

Un évêque déplore la « longue liste d’incidents » qui ont eu lieu à l’occasion de la fête de l’indépendance du Sri Lanka

L’évêque principal de l’église anglicane de Ceylan, l’évêque de Colombo, Mgr Dhiloraj Canagasabey, a déclaré que la fête de l’indépendance du pays était devenue « un événement purement ritualisé », déplorant que ce ne soit plus « un jour de réjouissances et d’actions de grâce nationales ». Selon Mgr Canagasabey, un fossé s’est désormais creusé entre les dirigeants du pays et la population.

Le Sri Lanka – que l’on appelait alors Ceylan – s’est libéré du joug des Britanniques le 4 février 1948. La nation insulaire de l’océan Indien a ensuite changé son nom en 1972, et est devenue le Sri Lanka, bien que l’église anglicane du pays continue à utiliser le nom de Ceylan.

« En tant que chefs religieux, notre devoir sacré est de dire la vérité avec honnêteté et sincérité, mais aussi avec impartialité et bonté, à nos dirigeants et à notre peuple, afin que nous puissions travailler ensemble pour construire un pays pacifique, juste et prospère pour nos enfants et les générations futures », a-t-il déclaré. « Malheureusement, force est de constater que très peu de personnes dans ce pays se tournent vers l’avenir avec espoir ou optimisme ».

Un prêtre trinidadien dans un état grave après qu’un homme armé lui a tiré dessus à Port-d’Espagne

Un prêtre anglican du diocèse de Trinité-et-Tobago, Gerald Hendrickson, est actuellement hospitalisé dans un état grave après avoir été blessé par un homme armé alors qu’il sortait d’un café. Sur des images de vidéosurveillance, on voit le tireur courir après un autre homme, lui tirant dessus alors qu’il se précipitait dans un magasin. Il a ensuite continué à tirer sans discernement, touchant le prêtre deux fois à l’estomac alors que celui-ci était en train de sortir du magasin d’alimentation Big George au moment où la fusillade avait lieu. Les rapports de police indiquent que 15 cartouches de munition ont été trouvées sur les lieux, dont l’une encore intacte.

La police a réagi rapidement et un suspect a été arrêté à proximité du lieu de la fusillade. Selon les policiers sur place, Gerald Hendrickson, un prêtre âgé de 54 ans basé à l’église St Margaret de Belmont, à Port-d’Espagne, est « une victime innocente qui ne faisait que vaquer à ses occupations quotidiennes » lorsqu’il a été touché par une balle perdue à 14h00 HNA (18h00 GMT) mardi dernier.

L’évêque de Trinité-et-Tobago, Claude Berkley, a réagi à cet incident en appelant à « un effort collectif pour faire en sorte que l’utilisation d’armes à feu soit désormais illégale dans les rues » et qu’un programme soit mis en place au niveau de la communauté visant à réduire la violence criminelle.

Un législateur britannique renonce à tenter de supprimer l’exemption du clergé sur les mariages entre personnes du même sexe

Trois membres de la chambre des Lords du Parlement britannique ont tenté de supprimer l’exemption accordée aux membres du clergé leur permettant de ne pas célébrer le mariage d’un couple de même sexe.

Stephen Cottrell, évêque de Chelmsford, a déclaré que cela enlèverait une protection importante pour le clergé et les églises.

« Il n’est interdit à personne de se marier avec une personne du même sexe », a-t-il déclaré, « en revanche, aucun organe religieux, ni aucun ecclésiastique ou ministre d’un culte n’est obligé de célébrer un tel mariage ».

L’amendement a été retiré sans vote après que le gouvernement a déclaré qu’il ne pouvait appuyer la proposition.