This website is best viewed with CSS and JavaScript enabled.

Infos hebdomadaires de l’Anglican Communion News Service – Vendredi 22 février 2019

Posted on: February 22, 2019 10:08 AM
Related Categories:

L’Église d’Angleterre convoque une réunion d’investisseurs sur la sécurité des barrages

L’Église d’Angleterre et une coalition mondiale d’investisseurs ont salué l’annonce faite par la société minière BHP concernant la sécurité des barrages de « résidus ». La coalition appelait à la mise en place d’un système public mondial indépendant de classification des barrages de résidus miniers, qui inclue des sous-produits miniers.

Cet appel fut lancé après l’effondrement du barrage de Vale à Brumadinho, au Brésil, une catastrophe ayant entrainé la mort de 169 personnes – 141 personnes étant par ailleurs toujours portées disparues.

Des questions ont été soulevées sur la sécurité de ces barrages qui sont souvent construits sur sols de déchets boueux plutôt que sur des bases solides. En 2015, 19 personnes sont décédées lors de l’effondrement du barrage de Fundão au Brésil.

Les investisseurs proposent que le nouveau système soit indépendant et prévoie des audits annuels de tous les barrages de résidus, ainsi qu’une vérification de la mise en œuvre des normes de sécurité les plus strictes. La société BHP a déclaré qu’elle soutenait cette initiative et a accéléré les mesures visant à améliorer la sécurité de ses 115 barrages de résidus.

Le 4 avril prochain à Londres, l’évêque de Birmingham, David Urquhart, présidera une réunion d’investisseurs, d’experts internationaux et de hauts représentants du secteur, organisée suite à l’appel des investisseurs.

La famille de Janani Luwum et les parents d’Idi Amin se réconcilient à l’occasion du 42ème anniversaire du martyre

La famille de l’archevêque Janani Luwum, ancien primat de ce qui était alors l’Église de la province d’Ouganda, du Rwanda, du Burundi et de Boga-Zaïre, s’est réconciliée avec la famille de l’ancien dictateur ougandais, Idi Amin, qui avait ordonné son assassinat. Le site ougandais Black Star News rapporte que le chanoine Stephen Gelenga, appartenant à la même tribu d’Idi Amin (les Kwakwa), a présenté ses plus sincères excuses à la famille de Janani Luwum et aux membres de la tribu des Acholi lors des événements commémoratifs du week-end dernier.

« Bien que quarante ans se soient écoulés, nous souffrons toujours de ce qui s’est passé sous le règne de mon aïeul, Idi Amin », a-t-il déclaré. « En tant que nouvelle génération, nous devons tourner la page de toutes les exactions qui ont pu avoir lieu dans le passé et aborder l’avenir en tant que peuple ougandais uni. Nous ne pourrons pas guérir notre pays si nous maintenons un esprit de vengeance ».

Le chanoine Gelenga a déclaré au Daily Monitor que des chrétiens de la communauté des Kwakwa avaient rencontré la veuve de l’archevêque Luwum dans la maison familiale, et qu’ils y avaient prié ensemble.

« Mama Luwum nous a pardonné ; nous avons dormi dans sa maison et avons demandé pardon au nom de tous ceux qui ont péché. Nous voulons aussi pardonner à ceux qui nous ont fait du tort durant cette période ».

Présentation au Comité du HCDH des mesures prises par l’Église anglicane pour lutter contre la traite des êtres humains dans le monde

Aujourd’hui (vendredi), les mesures prises par l’Église anglicane pour lutter contre la traite des êtres humains au Ghana, à Hong Kong, aux États-Unis et au Royaume-Uni seront portées à l’attention du Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme. Le représentant permanent de la Communion anglicane auprès de l’ONU, Jack Palmer-White, dira au Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes (le « CEDEF ») que les organisations religieuses ont un rôle clé à jouer dans la prévention de la traite des femmes et des filles dans le contexte de la migration au niveau mondial. Le CEDEF organise une discussion générale sur la question afin de préparer sa « recommandation générale » à l’attention des États membres de l’ONU.

« Le Ghana est devenu l’un des principaux pays dont sont originaires les victimes de la traite d’enfants, à la fois à l’intérieur et à l’extérieur de ses frontières », a déclaré M. Palmer-White dans une lettre adressée au groupe. « En réponse à cela, le diocèse d’Accra s’est associé à l’ambassade des États-Unis afin de mettre en place des mesures visant à lutter contre cette injustice. Ainsi, un refuge communautaire (le « Hope Village ») a été créé afin de faciliter la réhabilitation des enfants sauvés, et un partenariat avec le gouvernement est en passe d’être instauré afin de sensibiliser le public et de s’assurer que le gouvernement du Ghana respecte enfin les normes minimales en matière d’élimination de la traite d’êtres humains ».

M. Palmer-White a également souligné la création d’un centre d’accueil pour migrants dans la cathédrale Saint-Jean de Hong Kong, l’initiative Clewer de l’Église d’Angleterre, et une campagne récemment lancée par les membres de l’Église épiscopale basée aux États-Unis, à l’occasion du Super Bowl, contre le trafic et l’exploitation sexuelle.

Enfin, M. Palmer-White a demandé au CEDEF de veiller à ce que ses Recommandations générales reflètent « le rôle clé que les églises et les autres acteurs religieux peuvent, et doivent, jouer ».

L’archevêque de Cantorbéry convoque un Primates’ Meeting des anglicans en Jordanie en janvier 2020

L’archevêque de Cantorbéry a écrit aux dirigeants des 40 églises de la Communion anglicane pour les inviter à assister à un Primates’ Meeting (réunion des primats) à Amman, la capitale jordanienne, du 13 au 17 janvier 2020. Les Primates’ Meetings sont l’un des quatre « Instruments de Communion » au sein de la Communion anglicane.

Dans sa lettre d’invitation , Mgr Welby évoque la liste « longue et pénible » des difficultés auxquelles les chrétiens du monde entier doivent faire face, et déclare : « Notre vocation est d'être porteurs de joie… malgré les problèmes concrets que rencontre notre monde ».

Les primats décideront ensemble de l’ordre du jour du Primates’ Meeting, mais Mgr Welby a d’ores-et-déjà annoncé qu’il souhaitait que la Lambeth Conference (« Conférence de Lambeth ») figure parmi les sujets abordés, ainsi que les réalisations du Groupe de travail de l’archevêque, lequel fut créé à la suite du Primates’ Meeting de 2016 avec pour mission d’explorer des moyens de rétablir les relations et la confiance mutuelle au sein de la Communion.

Mgr Welby a par ailleurs déclaré qu’il « soutenait vivement » la recommandation du Groupe de travail d’instaurer une courte période de prière et de repentance au cours de la cinquième semaine du Carême 2020.

Un évêque parcourt près de 13 000 kilomètres pour une cérémonie de confirmation dans la cathédrale anglicane la plus méridionale du monde

Trois personnes ont été confirmées dans la cathédrale la plus méridionale de la Communion anglicane, mais l’évêque de la cathédrale, Tim Thornton, a dû parcourir près de 13 000 kilomètres depuis son bureau de Londres pour assister à la cérémonie sur les îles Malouines, dans l’Atlantique Sud.

Mgr Tim a confirmé Denise Blake et Antonia et Stirling Harcus à la cathédrale du Christ-Roi  de Stanley devant le prêtre par intérim responsable des îles Falkland, Mgr Ian Faulds, les autres membres du clergé de la cathédrale Kathy Biles et Betty Turner, l’aumônier en chef de la Royal Air Force, John Ellis, et l’aumônière militaire Alice McDermott.

Les îles Malouines sont une zone extra-provinciale placée sous l’autorité de l’archevêque de Cantorbéry. L’évêque des îles Malouines est actuellement l’évêque de Lambeth – principal assistant épiscopal de l’archevêque.