This website is best viewed with CSS and JavaScript enabled.

Infos hebdomadaires de l’Anglican Communion News Service – Vendredi 1er février 2019

Posted on: February 1, 2019 11:20 AM
Related Categories:

Vingt personnes tuées dans un attentat visant une cathédrale sur l’île de Jolo, aux Philippines, perpétré par un groupe terroriste appartenant à Daesh

Un attentat à la bombe contre une cathédrale catholique romane aux Philippines ce dimanche (27 Janvier) a fait 20 morts. La première bombe a explosé à l’intérieur de l’édifice alors que les fidèles assistaient à la messe célébrée en la cathédrale Notre-Dame du Mont Carmel à Barangay. La deuxième explosion s’est produite à l’extérieur de la cathédrale, alors que les services de sécurité étaient à l’œuvre. La deuxième explosion a fait 20 morts et 100 blessés, dont cinq soldats, les autres victimes étant toutes des civils.

Le groupe terroriste Abu Sayyaf, qui se réclame de Daesh (l’autoproclamé « État islamique »), a revendiqué la responsabilité des attentats, déclarant que « deux martyrs » avaient ciblé ce qu’ils ont appelé un « temple de Croisés ».

Mgr Moon Hing, archevêque de l’Asie du Sud-Est, et président du Council of the Church in East Asia (Conseil de l’Église en Asie de l’Est), qui regroupe les provinces anglicanes de la région, a déclaré à l’Anglican Communion News Service (Agence d’information de la Communion anglicane) qu’il « condamne fermement cet acte de terreur inhumain et irresponsable… il est si triste de constater que certaines personnes vivent encore avec une mentalité et un état d’esprit du Moyen-Âge. Ces personnes ne considèrent les vies humaines que comme des marchandises ou des pions utilisées par les dirigeants pour obtenir toujours davantage et satisfaire leur besoin de fierté, de contrôle et leurs désirs égoïstes ».

Une enquête révèle que les nouvelles allégations d’abus sexuels contre le regretté évêque George Bell sont « non fondées »

Une enquête indépendante menée par un avocat de renom a permis de déterminer que les nouvelles allégations contre feu Mgr George Bell étaient « non fondées ». L’archevêque de Cantorbéry, Justin Welby, s’est excusé pour la façon dont l’Église avait traité les premières accusations portées contre Mgr Bell, lorsqu'elles ont été pour la première fois rendues publiques en octobre 2015; le décrivant comme un « évêque hautement estimé ».

En octobre 2015, l’Église d’Angleterre a publié une déclaration dans laquelle elle annonçait qu’elle était parvenue à un accord dans le cadre d’une procédure initiée par une plaignante (que nous appellerons « Carol »), laquelle affirmait avoir été victime d’abus sexuels de la part de Mgr Bell lorsqu’elle était enfant. Une enquête indépendante réalisée en 2017 a mis à mal la manière dont l’Église avait traité les allégations de Carol. La nouvelle enquête n’a pas examiné sa plainte, mais plutôt les accusations portées à la suite de l’annonce de l’accord amiable.

Les nouvelles allégations ont fait l’objet d’une brève enquête par la police de Sussex, avant celle menée par Timothy Briden C.R., le Vicaire général de la province de Cantorbéry, soutenu par l’ancien commissaire de police Ray Galloway. Selon la conclusion de M. Briden, les dernières allégations étaient « non fondées ».

Le Groupe de travail de l’archevêque de Cantorbéry appelle la Communion anglicane à une période de prière et de repentance

Un Groupe de travail international créé par l’archevêque de Cantorbéry visant à rétablir les relations au sein de la Communion anglicane propose une période de prière et de repentance. Ce Groupe de travail a été créé à l’issue du Primates’ Meeting (réunion des primats) de Cantorbéry en janvier 2016 avec pour objectif de « ressouder les relations, rétablir la confiance et l’engagement mutuels, apaiser les séquelles des blessures, et rechercher des relations plus profondes ».

Le Groupe de travail propose une semaine de prière et de repentance au cours de la cinquième semaine du Carême en 2020, soit du dimanche 29 mars au dimanche 5 avril. À cette fin, l’évêque de la Malaisie occidentale, Mgr Moon Hing, archevêque de l’Asie du Sud-Est, a écrit une prière spéciale. D’autres ressources seront également mises à disposition pour aider les églises de la Communion à participer.

Les membres du Groupe de travail soulignent que cette période de prière et de repentance n’est pas proposée en direction d’une partie particulière de la Communion. L’évêque de Huron au Canada, Linda Nicholls a déclaré : « Nous avons été très clairs, lorsque nous avons proposé cette période de repentance, sur le fait qu’il s’agissait d’une action émanant de l’admonestation biblique qui dit que ‘tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu’, et que nous avons tous commis des actes dans nos vies, individuellement et collectivement, qui exigent le repentir ».

L’archevêque George Takeli quitte le poste de primat de l’église anglicane de Mélanésie

Le primat de l’Église anglicane de Mélanésie (ACOM), l’archevêque George Takeli, s’apprête à fêter son 60ème anniversaire le 25 mars prochain, après avoir occupé la fonction d’archevêque pendant près de trois ans.

Avant d'être ordonné prêtre, Mgr Takeli a servi dans la Division de la marine des Îles Salomon pendant 20 ans, puis a été consacré évêque de Temotu – une fonction qu’il a occupé pendant six ans – avant d'être élu archevêque et primat.

« J’ai travaillé avec la volonté de mettre en œuvre la vision que Dieu a mise dans mon cœur pour cette Eglise, de construire l’ACOM, et d’aider l’église à grandir et à se développer dans tous les aspects du bien-être spirituel, sociopolitique, économique et culturel », a déclaré Mgr Takeli.

Le processus de sélection du prochain archevêque et primat de l’Église anglicane de Mélanésie commencera après le départ à la retraite de Mgr Takeli.

  • L’Église de la Province des Indes occidentales élira son nouvel archevêque et primat le lundi 27 mai . Le nouveau primat et archevêque du Canada sera élu le samedi 13 juillet. Le 10 mars, Fereimi Cama sera consacré et installé en tant qu’évêque de Polynésie et primat et archevêque de l’Église anglicane d’Aotearoa, de la Nouvelle-Zélande et de la Polynésie, à la cathédrale de la Sainte-Trinité de Suva.

« Nous ne condamnons pas à mort avec de fausses preuves » – La Cour confirme l’acquittement d’Asia Bibi

Une tentative d’extrémistes islamistes visant à faire annuler l’acquittement d’Asia Bibi, détenue depuis huit ans dans le quartier des condamnés à mort et accusée de blasphème, a été rejetée par la Cour suprême du Pakistan. Des émeutes ont eu lieu dans de nombreuses villes pakistanaises après qu’Asia Bibi a été acquittée de toutes les accusations portées contre elle en octobre dernier, la cour ayant jugé à l’époque que les poursuites à son encontre étaient fondées sur des « incohérences » et des « contradictions ». Les émeutes ont pris fin lorsqu'un groupe extrémiste a été informé qu’il pouvait faire appel.

« Cette requête est rejetée sur le fond » a déclaré aujourd’hui (mardi) le président de la Cour, Asif Saeed Khosa, se montrant très sévère envers les requérants, auxquels il reproche notamment de ne pas avoir réussi à mettre en évidence une quelconque erreur dans le jugement d’acquittement. « Pensez-vous réellement qu’il est possible de condamner quelqu’un à mort en se basant sur de fausses preuves ? » s’est-il indigné. Et de poursuivre : « Tellement de mensonges ont été prononcés qu’aucune de vos déclarations ne correspond à une autre ».