This website is best viewed with CSS and JavaScript enabled.

Résumé des nouvelles hebdomadaires de l’Agence d’information de la Communion anglicane, le vendredi 23 novembre 2018

Posted on: November 23, 2018 10:20 AM
Related Categories:

Les responsables religieux du Royaume Uni et de l’Allemagne réclament des « solutions justes et durables » pour les relations futures entre le Royaume-Uni et l’Union européenne

L’archevêque de Cantorbéry et le chef de l’Église évangélique allemande ont lancé un appel pressant à tous les responsables politiques afin qu’ils « trouvent des solutions justes et durables à la future coexistence du Royaume-Uni et de l'Union européenne ». La déclaration conjointe de Mgr Justin Welby et de Mgr Heinrich Bedford-Strohm intervient alors que le Royaume-Uni et la Commission européenne tentent de finaliser un accord sur le « Brexit » qui prévoit la fin de l’adhésion du Royaume-Uni à l’Union européenne.

« L’Europe est en train de changer mais le témoignage de l’Église de Dieu reste le même », ont déclaré Mgr Welby et Mgr Bedford-Strohm. Et de continuer : « Le profond engagement que nous nous devons mutuellement ne repose pas sur notre adhésion commune à l’Union européenne, mais sur notre adhésion au corps du Christ.

« Nous assistons à la montée du populisme et à l’émergence de partis politiques extrémistes. Certaines choses que nous pensions acquises montrent des signes de fléchissement. Les relations européennes évoluent, notamment à la suite du Brexit. Nous ne savons pas ce qui se passera, ni à quoi ressemblera la relation entre le Royaume-Uni et l’UE après le [Brexit].

« Cependant, ce que nous savons sur la relation entre l’Église anglicane et la L’Église évangélique en Allemagne (Evangelische Kirche in Deutschland) remonte à plusieurs siècles – bien avant la création de l’Union européenne. Nous appelons nos gouvernements à ne pas perdre de vue la tâche urgente que constitue la sauvegarde de notre monde créé et de son peuple. »

L’Église réagit alors que le bilan des incendies de forêt en Californie s’alourdit

Des épiscopaux de l’État américain de Californie affirment qu’ils ont « rassemblé leurs forces et leur résilience » au sein de toute l’Église épiscopale, alors que les incendies de forêt ont entrainé de nombreux décès et dommages. Le nombre de victimes des incendies les plus meurtriers qu’ait jamais connu la Californie ne cesse d’augmenter, et des centaines de personnes sont toujours portées disparues.

Parmi les bâtiments détruits se trouvait la maison de la révérende Ann Sullivan, de l’Église St Nicholas, dans la municipalité de Paradise. Il semblerait toutefois que l’Église elle-même soit restée relativement intacte.

« Toutes les personnes que je connais qui vivaient à Paradise ont perdu leur maison », a-t-elle déclaré. Le révérend Sullivan tente maintenant de mettre en contact des paroissiens déplacés avec des membres de l’Église St John dans la ville voisine de Chico qui ont ouvert leur maison à la suite des incendies.

Selon le recteur de l’Église, Richard Yale, St John est devenue une plaque tournante des secours et est prête à abriter les personnes déplacées, s’étonnant par ailleurs que l’Église St Nicholas n’ait subi que de légers dommages.

« Elle était là, au cœur des incendies, et pourtant elle est toujours là », a-t-il déclaré. « Pour ce qui est du reste de la ville, Paradise n’est plus qu’un champ de ruines. Il n’y a plus aucunes infrastructures. »

« La plupart des habitants ont perdu leur maison, et ceux dont la maison est encore debout vivent désormais dans une ville inhabitable. Nous avons donc des besoins à tous les niveaux : pastoraux, financiers, et quotidiens ».

L’équipe Partners in Response and Resilience de l’organisation Episcopal Relief & Development est en liaison avec les diocèses de Los Angeles et du nord de la Californie afin de fournir une aide d’urgence.

L’évêque de Colombo préoccupé par le renvoi du Premier ministre

L’évêque de Colombo, Dhiloraj Canagasabey, a fait part de du « choc et de l’immense consternation » qu’il a ressentie en apprenant le renvoi « arbitraire » du Premier Ministre sri-lankais et la dissolution du Parlement du pays.

Le président Maithripala Sirisena a limogé Ranil Wickremesinghe le mois dernier. Il a ensuite suspendu le Parlement pendant deux semaines et annoncé sa dissolution. Cette décision a été suspendue par la Cour suprême du pays après un contrôle juridictionnel.

Mgr Dhiloraj, écrivant au nom du diocèse de Colombo, a déclaré que les actes du président semblaient constituer une violation directe et flagrante des dispositions claires et expresses de la Constitution.

« Tous ces événements illustrent tristement à quel point les normes éthiques et morales se sont détériorées dans ce pays, malgré notre apparente religiosité », a-t-il déclaré.

« Les événements de ces dernières semaines sont absolument honteux et portent atteinte à la réputation de notre pays sur la scène internationale. En cette période de difficultés économiques, l’administration est devenue encore plus paralysée et l’attention du pays a été détournée vers une politique superficielle. »

Mgr Dhiloraj a en outre déclaré que le diocèse de Colombo « appelait tous [ses] membres à maintenir le pays dans la prière, afin d’obtenir la miséricorde, les conseils et l’orientation de Dieu [et] d’affirmer [sa] conviction que l’équité, la justice et la vérité finiront par triompher. »

La Croix de Lambeth pour le président sortant des gouverneurs du Centre de la Communion à Rome

Le président sortant des gouverneurs du Centre anglican de Rome s’est vu récompensé par la Croix de Lambeth pour l’œcuménisme par l’archevêque de Cantorbéry.

Mgr Stephen Platten a reçu cette Croix en reconnaissance de ses trois décennies au service du Centre et du mouvement œcuménique en général. Le Centre abrite le représentant personnel de l’archevêque auprès du Saint-Siège.

Mgr Stephen est président des gouverneurs depuis 15 ans. Il se retirera fin 2018. Son successeur est l’évêque Michael Burrows, évêque de Cashel, Ferns et Ossory de l’Église d'Irlande.

Dans son discours, l’archevêque de Cantorbéry a déclaré : « L’évêque Stephen Platten s’est profondément investi dans les relations œcuméniques tout au long de son long ministère et de son implication importante au sein de l’Église d’Angleterre ».

L’archevêque de Cantorbéry a en outre déclaré qu’il ne faisait aucun doute qu’il méritait ce prix.

L’évêque Stephen a quant à lui fait état de sa surprise face à cette décision.

« J’ai été extrêmement ravi et honoré de recevoir ce prix », a-t-il déclaré. « Je me suis beaucoup investi pour l’unité de nos églises tout au long de ma vie et je suis profondément attaché aux travaux du Centre. Je suis très reconnaissant de cet honneur qui m’est fait et j’espère que cela permettra de mieux faire connaître le centre à mesure qu’il se développera et prospérera à l’avenir. »

Mgr Michael a pour sa part fait part de son honneur d’avoir été désigné comme prochain président des gouverneurs.

« Pendant de nombreuses années, j'ai admiré son travail vital et fructueux et je me suis enrichi personnellement en participant à des cours et à des événements organisé par le Centre », a-t-il déclaré.

« La réputation du Centre comme lieu d’apprentissage, d’accueil et de présence n’est plus à faire. Ce sera pour moi un privilège de contribuer à sa gouvernance et de suivre les traces de Mgr Stephen Platten. »