This website is best viewed with CSS and JavaScript enabled.

Les Cinq Marques de la Mission : Un - Proclamer la Bonne Nouvelle du Royaume de Dieu

Posted on: February 11, 2020 3:01 PM
De jeunes percussionnistes et danseurs participent à une joyeuse procession dans les rues de Nagpur pour célébrer le 50e anniversaire de la formation de l’Église unie de l’Inde du Nord.
Related Categories:

Dans le deuxième de notre série sur les cinq Marques de la mission de la Communion anglicane, le chanoine Richard Bartlett, directeur de l’Engagement des missions de l’agence missionnaire anglicane USPG (United Society Partners in the Gospel), réfléchit sur la première marque de la mission : « proclamer la Bonne Nouvelle du Royaume de Dieu ».

L’USPG, l’une des plus anciennes agences missionnaires anglicanes, est née en 1701 pour proclamer la Bonne Nouvelle du Royaume de Dieu. Au cours de ses 319 ans d’histoire missionnaire, la proclamation de l’Évangile a été au centre de sa mission, bien que certaines parties de son histoire, en particulier son implication dans l’esclavage, soient honteuses et absolument pas représentatives du Royaume de Dieu.

La mission chrétienne a beaucoup évolué au cours des trois siècles, et l’USPG a été appelée à imaginer nouvellement à quoi pourrait ressembler la proclamation de la bonne nouvelle auprès des générations successives et dans un nombre de plus en plus important de contextes. Dans le cadre de ses trois axes stratégiques, à savoir : Repenser la Mission, Dynamiser l’Église et la Communauté, et Défendre la Justice, l’USPG collaborer avec les églises anglicanes et unies du monde entier pour proclamer ensemble la Bonne Nouvelle du Royaume de Dieu. En divers endroits, cela semble très différent :

Saint-Jean l’Évangéliste a été la première église protestante établie à Casablanca. Consacré en 1906, c’est le plus ancien bâtiment d’église en activité à Casablanca et l’un des rares lieux de culte chrétiens officiels de la ville.  Au cours des sept dernières années, la fréquentation des offices dominicaux de l’église n’a cessé de croître. Ici, la Bonne Nouvelle du Royaume de Dieu est proclamée !

Les nouveaux membres de la congrégation comprennent des migrants d’Asie de l’Est (en particulier des Philippines) et des personnes déplacées de pays d’Afrique subsaharienne comme la Sierra Leone. L’année dernière a été ouvert le nouveau centre communautaire de l’église. L’église va y offrir une formation pour aider les gens à acquérir des compétences personnelles, fournir un lieu pour les activités sociales et spirituelles, fournir un repas chaud subventionné deux fois par semaine pour certaines des personnes déplacées, et mettre à disposition une bibliothèque pour les études et les cours après l’école.

Le centre communautaire a également servi de foyer temporaire pour l’église, car l’ancien bâtiment de l’église est désormais trop petit pour accueillir sa congrégation toujours plus nombreuse. Le nouveau bâtiment de l’église, plus grand, ouvrira ses portes le 28 mars de cette année. Alléluia !

Au Zimbabwe, le Bishop Gaul College est le collège théologique anglican national de l’Église de la province d’Afrique centrale (CPCA). C’est un lieu de proclamation, où sont formés ceux qui annonceront l’Évangile. Depuis sa création, le collège a formé des évêques et plus de 100 prêtres. Il s’adresse aux étudiants des cinq diocèses du Zimbabwe et du diocèse du Botswana.

Plus récemment, le collège s’est ouvert aux étudiants de pays hors CPCA, apportant ainsi une côté plus international et invitant les étudiants à penser au-delà de leurs frontières. De plus en plus d’étudiants laïcs sont maintenant formés aux côtés des ordinands. Le Collège s’engage à former, entraîner et équiper le clergé et les laïcs pour les ministères chrétiens : proclamer l’Évangile en paroles et en actes.

Le 29 novembre 1970, l’Église de l’Inde du Nord (CNI) est née de la fusion de six confessions protestantes. Les dirigeants des six confessions se sont réunis dans la cathédrale de la Toussaint à Nagpur pour l’inauguration de la CNI. Cette année, la CNI célèbre un demi-siècle « d’unité, de témoignage et de service » avec un jubilé d’or qui durera un an. Les évêques et les représentants des 27 diocèses de la CNI sont venus aux célébrations initiales, avec une joyeuse procession dans les rues de Nagpur et un culte d’action de grâces.

Les événements marquant le jubilé se déroulent en trois phases : « rafraîchir la mémoire », « repenser la mission de l’Église » et « célébrer ». La première phase consiste à remercier Dieu pour ceux qui ont été les premiers à apporter l’Évangile en Inde – dès saint Thomas, qui a été missionnaire en Inde en l’an 52 de notre ère.

La deuxième phase consiste à faire le bilan des 50 dernières années pour voir dans quelle mesure le CNI a bien rempli sa mission, qui consiste à « abattre les barrières de caste, de classe, de sexe, d’inégalité économique et d’exploitation de la nature ».

La troisième phase a commencé par une très grande cérémonie à Nagpur en novembre dernier, et se poursuit tout au long de 2020 pour proclamer la Bonne Nouvelle.

L’USPG, en Grande-Bretagne et en Irlande, cherche à faire remonter ces histoires et bien d’autres bonnes nouvelles aux églises, aux communautés et aux individus. Nous avons un programme de conférenciers où un réseau de volontaires à travers le pays est prêt à partager les bonnes nouvelles des églises partenaires de l’USPG dans le monde entier. Nous offrons aux individus la possibilité de faire l’expérience de la vie de l’église dans un nouveau et contexte, grâce aux programmes Journey with Us and Expanding Horizons (Chemine avec nous et élargis tes horizons) de l’USPG. À leur retour, inspirés et transformés par cette expérience, leur proclamation de l’Évangile ne peut qu’être enrichie.


Lisez la suite de notre série sur les Cinq Marques de la mission

  • 4 février :  Introduction
  • 11 février :  Proclamer la Bonne Nouvelle du Royaume de Dieu
  • 18 février :  Instruire, baptiser et encourager les nouveaux croyants
  • 25 février :  Répondre par amour aux besoins humains
  • 3 mars :  S’efforcer de transformer toutes structures injustes de la société, confronter toutes violences et rechercher la paix et la réconciliation
  • 10 mars :  Œuvrer pour la sauvegarde de l’intégrité de la création et soutenir et renouveler la vie de la terre