This website is best viewed with CSS and JavaScript enabled.

Les anglicans en première ligne pour l’urgence climatique

Posted on: February 18, 2020 10:51 AM
Dr Elizabeth Perry
Photo Credit: ACNS
Related Categories:

La responsable du programme et de la communication de l’Alliance anglicane, la Dre Elizabeth Perry, explique l’importance du travail sur l’urgence climatique et la réaction des anglicans du monde entier.


Dans toute la Communion, les anglicans sont en première ligne pour l’urgence climatique. Les tempêtes tropicales, les inondations catastrophiques, la modification du régime des pluies, la sécheresse, la chaleur extrême, la désertification, les incendies, la hausse du niveau des mers et la salinisation des sols sont autant d’éléments de la réalité vécue par les membres de notre famille mondiale.

En tant qu’Alliance anglicane, nous sommes parfaitement conscients du nombre et de la gravité croissants des catastrophes liées au changement climatique. Nous voyons également comment le changement climatique affecte la vie des gens de manière plus générale, en tant que facteur de la pauvreté et de la migration.

Mais nous voyons aussi la myriade de façons dont les anglicans, dans chaque composante de la Communion, prennent des mesures pour lutter contre le changement climatique et réagir à ses impacts: l’Église est souvent présente lors des catastrophes liées au climat, apportant des secours d’urgence, puis aidant à la reconstruction à long terme ; elle est impliquée dans des initiatives d’ atténuation et d’adaptation; elle prêche et enseigne le soin envers la création; elle partage les meilleures pratiques et la formation pour renforcer la résilience des communautés, en particulier grâce au manuel de conseils pratiques appelé « Pastors and Disasters » (« Pasteurs et catastrophes »). En outre, la Communion anglicane dispose d’un réseau environnemental actif, a des éco-évêques proactif(ve)s à travers la Communion, s’engage avec les Nations unies sur les questions d’environnement et de changement climatique, et a fait de nombreuses déclarations sur la protection de notre maison commune. En effet, la Communion considère la protection de la création comme un principe central de sa mission.

Comme l’a dit l’archevêque de Cantorbéry Justin Welby : « Le changement climatique est le plus grand défi auquel nous et les générations futures sommes confrontés. Lorsque nous regardons Jésus, nous voyons quelqu’un qui s’est instinctivement tenu aux côtés des plus vulnérables de la société. Il est tout à fait clair que suivre Jésus doit inclure de se tenir aux côtés de ceux qui sont sur la ligne de front de cette catastrophe en cours. Le changement climatique sera à juste titre au centre de nos réflexions et conversations lors de la Lambeth Conference. »

Une année critique

Cette année 2020 est une année cruciale pour que le monde prenne des mesures contre le changement climatique et protège l’intégrité de la création. La Lambeth Conference en juillet et la 26e Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) en novembre sont deux occasions clés pour l’engagement anglican. Comme le dit l’archevêque de Cantorbéry, le changement climatique sera un thème central de la Lambeth Conference, à travers ses discussions et ce qu’elle transmet. La COP26, qui se tiendra à Glasgow au Royaume-Uni, est particulièrement importante car elle marque le cinquième anniversaire de l’accord historique de Paris sur le climat et constitue une étape importante pour tous les pays qui souhaitent relever considérablement leur ambition de réduire à zéro le bilan de leurs émissions de gaz à effet de serre.

La période précédant la COP est donc absolument cruciale. Dans les mois à venir, nous devons tous agir et plaider pour que nos gouvernements nationaux relèvent leurs ambitions et leurs engagements en vue de la COP. Si les pays ne prennent pas les mesures nécessaires, l’intégrité de la création risque de s’effondrer. Nous aurons manqué à notre devoir d’« entretenir et maintenir » le monde merveilleux de Dieu.

Où que nous soyons dans la Communion, puissions-nous, en disciples volontaires de Jésus-Christ, nous engager à nouveau à « nous efforcer de sauvegarder l’intégrité de la création, et à soutenir et renouveler la vie de la terre ».

  • L’Alliance anglicane relie, équipe et inspire la famille anglicane mondiale à travailler pour un monde sans pauvreté et sans injustice et à sauvegarder la création. L’Alliance offre une plate-forme de rassemblement aux églises et agences anglicanes pour qu’elles œuvrent ensemble à la suite de catastrophes, dont beaucoup sont liées au climat. Contribuer à la résilience à la suite de catastrophes et établir des partenariats pour la réaction et la résilience est une partie de plus en plus importante de notre travail.