This website is best viewed with CSS and JavaScript enabled.

Le Collège St George de Jérusalem célèbre ses cent ans d’existence en Terre Sainte

Posted on: January 28, 2020 10:49 AM
Le très révérend chanoine Richard Sewell, doyen du Collège St George de Jérusalem, dans l’entrée du collège, dans l’enceinte de la cathédrale St George.
Photo Credit: Alex Baker / ACNS
Related Categories:

[ACNS, par le rédacteur] Le Collège St George, un « centre anglican de pèlerinage, d’hospitalité, d’étude et de réconciliation » à Jérusalem, a célébré son 100ème anniversaire avec une cérémonie spéciale dans la cathédrale de St George, qui jouxte le Collège. L’évêque de Londres, Sarah Mullally, a prêché lors de l’office, présidé par l’archevêque anglican de Jérusalem, Suheil Dawani.

Dans un post publié sur sa page Facebook, le Collège a déclaré que « pendant les premières décennies de son existence, il s’agissait davantage d’une idée que d’une réalité, bien que, dans les années 1930, des universités d’été y étaient organisées pour le clergé de l’Église d’Angleterre. Les bâtiments du Collège ont été construits pour la première fois en 1962, et, depuis, des cours y sont délivrés toute l’année. Aujourd’hui, nous sommes un centre reconnu de pèlerinage, d’étude, d’hospitalité et de réconciliation ».

St George Inline Image 1

« Nous recevons des pèlerins du monde entier qui viennent pour une période d’une ou deux semaine(s) afin de visiter les lieux saints et en apprendre davantage sur les problèmes – contemporains et historiques – de ce pays incroyable », a déclaré le doyen du Collège St George, le chanoine Richard Sewell, auprès de l’ACNS.

Le collège a été fondé en 1920 par l’évêque de Jérusalem de l’époque, Rennie MacInnes, « qui avait une vision de la formation des prêtres locaux dans le diocèse de Jérusalem nouvellement formé ; et donc, à l’origine, le bâtiment était destiné à devenir un séminaire », a expliqué Richard Sewell. « Mais cela ne s’est jamais concrétisé... bien que les plans aient été bien avancés et que le nom de la fondation ait été donné en 1920 ».

Aujourd’hui, le collège organise des pèlerinages et des formations de courte durée pour les Anglicans de toute la Communion anglicane – un ministère qui remonte, selon Richard Sewell, aux premières universités qui y étaient organisées dans les années 1930. Les ordinands locaux suivent leur formation à l’École de théologie du Proche-Orient à Beyrouth, au Liban, et au Séminaire de théologie de Virginie aux États-Unis.

St George Inline Image 2

« Nos pèlerinages d’étude les plus populaires sont « Les traces de Jésus » – une [manière] très traditionnelle de visiter les principaux lieux saints ici à Jérusalem [et] en Galilée. Nous organisons également un pèlerinage appelé « La Palestine de Jésus », qui est davantage orienté sur l’aspect archéologique. Nous proposons par ailleurs des formations spécialisées, telles que « Les femmes dans la Bible ». Une fois par an, nous donnons un cours interreligieux très important pour que les Chrétiens, les Juifs et les Musulmans visitent les lieux saints de chaque communauté, et dialoguent ensuite sur cette expérience ».

Nombre des participants à ces formations viennent de l’Église d’Angleterre et de l’Église épiscopale basée aux États-Unis. L’une des priorités de Richard Sewell est d’obtenir une participation plus large, notamment des Églises d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Sud. « C’est l’un de nos grands défis », a-t-il déclaré, « comment attirer des gens venant de pays qui n’ont pas pour tradition de venir à St George : cela nous permettra de devenir une ressource pour toute la Communion anglicane ».

Pour regarder le bref documentaire sur le Collège St George’s College (en anglais), veuillez cliquer ici :