This website is best viewed with CSS and JavaScript enabled.

Infos hebdomadaire de l’Anglican Communion News Service – 5 décembre 2019

Posted on: December 6, 2019 11:00 AM
Related Categories:

Nomination du nouvel évêque de l’île Maurice

Le nouvel évêque de l’île Maurice sera le vénérable Joseph Sténio André, actuellement archidiacre de l’île Maurice. Il succédera à Mgr Ian Ernest qui a été nommé directeur du Centre anglican à Rome.

Joseph Sténio André a été élu lors des élections épiscopales du 30 novembre en l’église St Clément de Curepipe.

L’Évêque élu est né à Rodrigues en 1960 et a été formé au ministère à l’Université théologique St Paul de l’île Maurice, et au Westhill College de Birmingham.

Il a été ordonné diacre à Rodrigues en 1983 et prêtre en 1985 au Royaume-Uni par l’évêque de Southwark. Il a servi aux Seychelles de 1987 à 1989, avant de retourner à l’île Maurice où il a été prêtre en la cathédrale Saint-James. Il a ensuite été nommé archidiacre en 2009, fonction qu’il a occupée jusqu’en 2016, date à laquelle il a été transféré à l’église St Paul de Vacoas.

Joseph Sténio André a siégé au Conseil des commissaires diocésain pendant de nombreuses années et a été directeur d’école, tout en restant actif dans la sphère œcuménique. Il est actuellement aumônier honoraire de la Mission to Seafarers, et travaille également à la traduction de la Bible en créole.

Il est marié à Marie Laurance Agathe et ils ont un fils.

La date de sa consécration n’a pas encore été annoncée.

 

Célébrations alors que l’Angola devient un nouveau diocèse anglican

Cette semaine, l’Angola a été officiellement inauguré en tant que nouveau diocèse anglican, après 16 ans en tant que diocèse missionnaire et plus de 40 ans de guerre.

Le primat d’Afrique du Sud, l’archevêque Thabo Makgoba, a présidé la cérémonie spéciale d’inauguration et a également nommé Mgr André Soares en tant qu’évêque d’Angola.

L’archevêque a déclaré que cette cérémonie fut un événement inspirant : « Quelle expérience et moment enrichissant. Quelle joie ! Nous avons inauguré un diocèse à part entière et intronisé Mgr Soares en tant que diocésain ».

Des membres de diocèses et d’organisations partenaires se sont joints à la cérémonie, qui comprenait la bénédiction du territoire de l’église à Luanda, où sera construite la nouvelle cathédrale anglicane. L’Archevêque a béni la frontière, posé la première pierre, et baptisé la cathédrale Saint André apôtre le jour de la Saint André. La terre du site sera rapportée dans le diocèse de Londres, partenaire de l’Angola.

Après des années de guerre civile en Angola, qui a débuté en 1975, les combats ont finalement pris fin en 2002 et l’église anglicane a joué un rôle clé dans la reconstruction des infrastructures en ruine du pays.

L’Église de la province d’Afrique du Sud (« CPSA ») a commencé à créer un nouveau diocèse dans ce pays déchiré par la guerre en 1995, lorsque le synode provincial de l’Église a adopté une résolution visant à créer un diocèse missionnaire en Angola.

La CPSA et d’autres partenaires, notamment l’USPG, l’association Manna, ou encore l’association ALMA (Angola London Mozambique Association) du diocèse de Londres, ont soutenu le développement du nouveau diocèse en soutenant des projets d’église pour lutter contre le VIH, former le clergé et reconstruire des églises, des cliniques et des écoles.

« L’église anglicane travaille dans toutes les régions de l’Angola et nous sommes reconnaissants que Dieu nous ait donné l’occasion de développer le pays », a déclaré le nouvel évêque angolais, Mgr André Soares.

André Soares est né en Angola en 1956, mais a dû fuir avec sa famille en République démocratique du Congo lorsque la guerre a éclaté en 1962. Après des études auprès d’Alexandre Luís Domingos, qui est devenu plus tard le premier délégué épiscopal de l’Église anglicane en Angola, André Soares fut ordonné prêtre en 1991. À 35 ans, il était le prêtre le plus jeune et l’évêque le surnommait « cassula », ce qui signifie « le plus petit de la famille ». Il est marié à Janete João avec qui il a six fils et deux filles.

« J’ai poursuivi ce travail, déterminé à surmonter les problèmes d’un pays déchiré par 40 ans de guerre... Grâce à Dieu, l’église est désormais un diocèse à part entière », a-t-il ajouté.

L’une des membres du clergé, Maria Domingos, dont la formation en ordination a été prise en charge par l’USPG, a déclaré que la Province d’Afrique du Sud les avait aidés à se former pour la croissance de l’Église.

« Il s’agit d’un défi majeur qui a nécessité un travail acharné et un véritable dévouement de la part de tous les prêtres locaux et des groupes d’évangélisation locaux, travaillant souvent dans des zones reculées sans transport. Mais ce travail a payé, et nous avons vu la croissance, avec la création de nombreuses nouvelles congrégations », a-t-elle déclaré.

En dépit des difficultés, de la pauvreté et de nombreux problèmes de santé qui sévissent dans la région, notamment le paludisme, le VIH/SIDA et la tuberculose, l’église, selon elle, maintient son objectif. « Nous avons maintenant des congrégations dans des régions où l’église n’existait pas auparavant. Il y a de l’espoir », a-t-elle conclu.

 

Les anglicans de Nouvelle-Zélande rapprochent les enfants de Noël sur la plage

Bonhommes de neige e arbres de Noël ont été remplacés par des décors de fleur et de plage pour aider les enfants et les familles participer à l’Avent dans les paroisses anglicanes de la Nouvelle - Zélande.

Les illustrations « Kiwi Advent » sont conçues pour guider les enfants et les familles pendant les quatre semaines de l’Avent, en utilisant des thèmes comme l’amour, la paix, la joie et l’espoir les dimanches précédant Noël.

Diana Langdon et Annelies Berends, qui travaillent pour le site Internet Anglican Strandz dédié au ministère de l’enfance et de la famille, produisent des ressources conçues pour encourager, équiper, mettre en place des ressources et former toutes les personnes qui travaillent avec des enfants.

« Ces illustrations de l’Avent d’Aotearoa (Nouvelle-Zélande), sont conçues pour être utiles à tous », a déclaré Diana Langdo, ajoutant que les feuilles de coloriage reprenaient des images saisonnières d’Aotearoa (Nouvelle-Zélande), provenant de la flore autochtone et de l’été à la plage.

«Nous espérons que ces illustrations incluses dans les packs de bienvenue pour les enfants de Noël, ou à l’attention de toute personne organisant des sessions de réflexion impliquant une activité de coloriage contemplative – que ce soit auprès des maisons de repos, ou dans le cadre d’événements de Noël communautaires – plairont aux familles, aux églises, et aux Messy Churches[1] ».

Les illustrations de l’Avent peuvent également être imprimées sous forme de grandes affiches à utiliser en tant que projet collaboratif dans un groupe de personnes de tous âges. Les images téléchargeables peuvent être partagées sous une licence Creative Commons lorsqu’elles sont créditées à Annelies Berends et Strandz.

Les nouvelles illustrations complètent les nombreuses ressources de l’Avent et de Noël incluses sur le site Internet du ministère Strandz Children and Families, notamment : les calendriers de l’Avent et les vidéos, les ressources pour les cérémonies intergénérationnelles de l’Avent et de Noël, les prières de l’Avent et à la bougie, ainsi qu’une série d’idées permettant aux famille de faire vivre la période de l’Avent chez elles.



[1] Mouvement que l’on pourrait traduire par « Églises du Joyeux bazar » et qui propose des activités ludiques dans les églises pour attirer des personnes qui vont peu, ou qui ne vont plus, à l’église.