This website is best viewed with CSS and JavaScript enabled, alternatively you can use the low bandwidth version.

Mieux faire connaître l'Anglicanisme

Posted on: June 2, 2015 10:14 AM
La version bilingue - anglais-français - du Livre de la prière commune
Photo Credit: The Convocation of Episcopal Churches in Europe
Related Categories: Anglican, Bp Whalon, français, francophone, Paris

[The Convocation of Episcopal Churches in Europe] Le 23 mai 2015 à Paris, la Cathédrale épiscopale de la Sainte Trinité a accueilli une journée d’information et d’échanges sur le thème : « l’Anglicanisme Aujourd’hui ».

70 personnes ont assisté à cette journée qui se déroulait en français. À noter, un auditoire très international, réunissant : français, américains, britanniques, malgaches et un petit groupe de réfugiés irakiens auquel des paroissiens de la Cathédrale apportent un soutien linguistique en français.

Réunion des trois églises parisiennes

Le clergé et les laïcs des trois églises anglicanes / épiscopales de Paris, se sont succédé à la tribune. D’abord, accueillis par le Doyen de la Cathédrale, la Très Rév. Lucinda Laird et l’évêque de l’Église Épiscopale Europe, Mgr. Pierre Whalon, les participants ont ensuite suivi les exposés des deux aumôniers parisiens du Diocèse en Europe de l’Église d’Angleterre.

Après l’historique de la Réforme anglaise par le professeur Rémy Bethmont, un débat sur le thème de « l’Église d’Angleterre aujourd’hui » a mis en présence le Rév. Matthieu Harrison, recteur de l’église St. George’s et le Rév. John Moore, vicaire adjoint de l’église St Michael’s. Ils ont apporté leur éclairage sur la gouvernance de l’église d’Angleterre, sa situation parmi les autres églises de la Communion anglicane, les évolutions actuelles, notamment dans le domaine liturgique.

Identité anglicane

La journée a été l’occasion de mieux faire connaître l’Anglicanisme, souvent méconnu en France. Au cours d’un débat intitulé : « les Anglicans sont-ils catholiques ou protestants », ont été présentés les différents courants actuels, tout en soulignant la capacité des anglicans à bien vivre leur diversité, dans le monde comme dans leurs paroisses.

À travers l’exposé de William Ickes, choriste de la Cathédrale, a été mis en valeur l’apport de la musique à la liturgie anglicane.

Joanne Dauphin, diacre et Stéphanie Burette, secrétaire générale de la Cathédrale ont témoigné du rôle des femmes et rappelé les luttes historiques pour l’égalité dans les ministères de diacres, prêtres et évêques.

Communion anglicane

Mgr. Pierre Whalon a montré l’étendue de la communion anglicane qui compte aujourd’hui 85 millions de fidèles dans le monde (dont 4 millions sont francophones). Il a décrit les « instruments » permettant d’organiser la Communion des églises, réparties dans plus de 165 pays dans le monde, mettant l’accent en particulier sur le rôle de l’Archevêque de Cantorbéry et de la Conférence de Lambeth.

Concernant les églises épiscopales en Europe dont il a la charge, il a signalé les difficultés liées aux législations des différents pays d’Europe. Il s’est félicité des progrès réalisé par les églises épiscopales européennes, particulièrement dans l’organisation des rencontres entre jeunes, ainsi que dans le domaine de l’éducation, à travers l’Institut européen d’études chrétiennes.

À suivre, le contenu de la journée sur « l’Anglicanisme Aujourd’hui », sur : www.tec-europe.org.